Accéder au contenu principal

Test : Terratec Noxon2, les radios Web dans votre salon via le Wi-Fi !

On l’attendait depuis quelques temps. Voici le NOXON 2 de Terratec. Toutes les radios web sont accessibles depuis ce petit appareil très bien pensé. Grâce à lui, vous avez accès à toute votre médiathèque via le programme Twonkyvision. Voir + sur electropublication

Préambule
Terratec nous propose ici la deuxième version de son NOXON : nouveau design, nouvelles fonctionnalités. Cet appareil permet d’écouter des radios web grâce à la connexion Wi-Fi ou LAN de votre routeur ; vous pourrez aussi accéder directement aux fichiers audio depuis votre disque dur ou votre clef USB grâce à son connecteur USB 2.0 ainsi qu’aux chansons présentes sur votre ordinateur grâce au programme Twonkyvision. Côté sortie son, ils ont pensé à tout. Un produit vraiment complet et très pratique ? C’est ce que nous avons testé pour vous.

Présentation – description
La boîte, aussi grande qu’une boite à chaussures, contient :
L’appareil NOXON 2
Un adaptateur secteur (9V)
Une antenne WLAN
Une télécommande
Deux piles (AAA)
Deux CD-ROM (Eye Connect (pour Mac) et Home Entertainment Terratec TwonkyMusic (pour PC)
Un manuel (62 pages) en français

Bien calé dans sa boîte, l’appareil est carré (16,5 cm de côté) et sa hauteur est de 7 cm. L’affichage se fait via un écran LCD de 7,5 cm sur 3,6cm et est assez clair. Les fonctions de l’appareil sont assez simples et la configuration est très aisée. La télécommande permet une prise en main très facile de l’appareil. Elle comprend toutes les fonctions que le NOXON 2 propose. Quelques touches de raccourcis facilitent également son utilisation (ajout aux favoris, accès aux favoris, configuration du réseau, radios Internet, etc.). 

à suivre...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Android 4.0 « Ice Cream Sandwich » : le nouvel OS de Google

Nous savons depuis quelques semaines déjà que le premier smartphone équipé de Google Android 4.0 « Ice Cream Sandwich » sera le Samsung Galaxy Nexus (disponible mi-décembre). Alors que certains constructeurs ont annoncé la future mise à jour des téléphones déjà en vente, Google dévoile aux développeurs son environnement commun aux smartphones (2.x le smartphone double-SIM) et aux tablettes (3.x). A tel point que le un jour sans google est d'actualité Les nouveautés d’Ice Cream Sandwich Au chapitre des nouveautés, Android 4.0 propose une interface proche d’Honeycomb 3.0 avec l’ajout d’une barre de lancement rapide. La présentation du multitâche est plus intuitive avec un système de fenêtre où l’on peut prévisualiser le contenu. Système bien connu sous iOS, il est désormais possible de créer des dossiers pour rassembler les applications d’un même thème. Les widgets sont redimensionnables et la saisie au clavier virtuel est amélioré grâce à un dictionnaire mieux renseigné et une co…

Marché des applications mobiles : le grand boom !

Les experts prévoient un triplement du marché des applications mobiles d’ici 2012 soit près de 50 milliards de téléchargements (gratuits ou payants) sur les différentes boutiques en ligne. Au delà de la manne financière que cela représente, cela laisse présager une révolution des usages d’internet en cours. La diversité de l’offre (loisirs, outils, informations, jeux voir applications pour smartphones), l’ergonomie et le plaisir d’utilisation y sont pour beaucoup et les constructeurs l’ont bien compris au point d’en faire un de leur principal argument commercial. Dans certains cas, le consommateur sera même tenté de choisir son terminal mobile en fonction de l’environnement et des applications proposées.
De par sa prise de position précoce sur ce marché, l’Apple Store bénéficie d’une avance confortable sur la concurrence avec plus de 330.000 applications. Ces derniers mois, l’Android Market  comble progressivement son retard et parvient même à proposer aujourd’hui davantage d’applicat…

Avis sur le jeu Atlantica Online

Alors que tout laisse supposer Atlantica Online comme un énième clone f2p, le jeu révèle toute sa force et son originalité par son système de combat. A l’instar d’un Dead Rising 2par exemple, entrez en contact avec un monstre et vous serez automatiquement téléportés dans une arène pour un combat au tour par tour issu des tactical-RPG. Cette arène se découpe en 18 cases, permettant des affrontements à 9 contre 9 (voire 27 contre 27 avec des alliés, mais cela devient un bordel complet) et offre un large éventail de possibilités stratégiques. Pour commencer, il sera logique de placer les personnages avec la plus grosse défense en première ligne, les attaquants de zone en seconde et les soigneurs ainsi que votre personnage en dernière ligne, d’autant plus que si votre personnage tombe, le combat est perdu. Sachez que vos actions sont chronométrées et qu’en plus de jouer vite, il faudra jouer bien. Ajouté à cela, la zone d’attaque de vos mercenaires dépendra de sa classe. Un maitre canonn…